blason du Carmel2 Croix de Toulouse


UN PEU D'HISTOIRE : LA REVUE CARMEL


1911 1941 1949 1955 1971 1975
1987 1989 1993 1996 2004 2013

- Tout commence en 1911 lorsque un carme exilé en Belgique, ancien missionnaire à Bagdad, le P. Marie-Joseph, créée une revue pour assurer le lien entre les carmes français exilés et les membres du Tiers Ordre restés en France. Cette revue, qui s’appelle alors le Carmel et son Tiers Ordre, est reprise en 1922 par le Père Marie-Eugène de l’Enfant Jésus qui la rebaptise Carmel, et lui donne son essor. C’est aujourd’hui la revue Carmel, la plus ancienne revue française de spiritualité actuellement existante, et une des plus anciennes de l’Eglise catholique.

- Les 18 et 19 mars 2011 dans le cadre de l'institut saint Jean de la Croix et du studium de Notre Dame de Vie, l'équipe des éditions a organisé un colloque à l'Université catholique de Lyon pour fêter le centenaire de la revue. Ce dernier eu pour thème de réflexion : "La vie mystique pour tous". Les participants furent nombreux et les conférences de grande qualité. Vous pouvez consulter le programme de ces deux journées en cliquant la photo ci-contre et télécharger la communication du frère Louis-Marie de Jésus, o.c.d. sur l'histoire de la revue en cliquant ici (fichier PDF).


UN DEVELOPPEMENT PROGRESSIF :
JE VEUX VOIR DIEU ET VIVES FLAMMES


A partir de la revue vont s’amorcer au cours des décennies qui suivent un service de librairie par correspondance, puis à partir des années 40 la publication d’ouvrages.

C’est d’abord l’oraison des débutants, du Père Marie-Eugène, et puis à partir de 1949, du même Père, Je veux voir Dieu.

Ces deux livres sont devenus des classiques de spiritualité, toujours réédités. Vers la fin des années 50 apparaît une deuxième revue, la revue Vives Flammes.

En 1963, toutes ces activités sont fédérées dans une société anonyme appartenant à la Province des Carmes du midi de la France et l’Institut Notre Dame de Vie, les Editions du Carmel.


UN NOUVEL ESSOR


Au début des années 90, la société dont l’activité prend un nouvel essor, avec une redynamisation du secteur éditorial, en veilleuse depuis plusieurs décennies. De nouveaux titres voient le jour, pour atteindre au début des années 2000 un « rythme de croisière » d’une douzaine de nouveautés par an, en plus des deux revues trimestrielles. Le siège des Editions, alors situé à Venasque dans le Vaucluse est transféré dans le nouveau couvent des carmes de Toulouse en l’an 2000.

Leur siège est à Toulouse dans la crypte du couvent des frères carmes au

33 bis avenue Jean Rieux, 31500 TOULOUSE


LES EDITIONS DU CARMEL AUJOURD'HUI


Aujourd’hui, les Editions du Carmel se répartissent entre 3 activités :

– L’édition de deux revues de spiritualité :

* la revue Carmel, revue de formation à la vie spirituelle, qui touche des abonnés dans 83 pays.

* la revue Vives Flammes, revue trimestrielle, revue d’accompagnement de la vie spirituelle.

– L’édition de livres de spiritualité carmélitaine, au rythme d’une douzaine de nouveautés par an. Parmi les points forts du catalogue, les principaux ouvrages du Père Marie-Eugène de l’Enfant Jésus – en particulier Je veux voir Dieu – ou des ouvrages consacrés à Thérèse d’Avila, Jean de la Croix, à la tradition carmélitaine et à la dévotion à Notre Dame du Mont Carmel (scapulaire). Les Editions publient aussi des livres de catéchèse élaborés par l’Institut Notre Dame de Vie (Tu seras pour moi un fils, Je veux demeurer chez toi).

– Une librairie par correspondance qui présente tous les livres en français touchant de près ou de loin à la spiritualité carmélitaine.

–  Sont disponibles en ligne plus de 700 titres, avec un service de conseil en ligne et par téléphone.

Les Editions emploient 8 salariés laïcs,
et autant de frères carmes y travaillent à un titre ou un autre.




Retour à l'accueil