blason du Carmel2 Croix de Toulouse



Archives :

Comme à l’accoutumée, notre premier week-end d’année des 11-12 octobre débute sur le parking du couvent. La bonne humeur est au rendez-vous ce samedi matin, probablement parce que nous sommes encore tout brûlants de notre pèlerinage à Fatima et tous heureux de nous retrouver. Ajoutons à cet enthousiasme la découverte de nouveaux visages qui amènent du sang neuf, de la vie et donc de la joie. Nous élargissons l’espace de notre tente : 25 participants, record battu !

Nous sommes hébergés chez les filles de Jésus à Vaylats. Le cadre est formidable et tout à fait adapté à la forme de nos week-ends qui essaient d’associer belles liturgies, enseignements, ballades, pique-nique, repas et couchages corrects pour pouvoir se reposer et ne pas revenir trop fatigués en vue d’une nouvelle semaine de boulot et d’études.

Le thème de notre week-end fut le père « Palau y Quer », un carme espagnol du siècle dernier, fondateur de la congrégation des carmélites missionnaires. Il s’agit d’une belle figure spirituelle que le frère Baptiste s’est employé à nous faire découvrir avec beaucoup de pédagogie et d’enthousiasme. Tout le monde a bu du petit lait et rendu grâce aussitôt après avec la célébration de l’Eucharistie.

Après le repas de midi et une mémorable séance d’équilibrisme pour digérer, nous sommes partis à la découverte de saint Cyrq Lapopie, un petit village médiéval des causses du Quercy situé à une trentaine de kilomètres à l’est de Cahors. Ce village très pittoresque surplombe le Lot et offre un panorama splendide depuis son église située sur les hauteurs du village et dédiée à Saint Cyr: le plus jeune martyr de la chrétienté. Nous avons eu la chance d'avoir une visite guidée, culturelle et spirituelle par le père David REVEILLAC dont une des missions est de faire découvrir aux visiteurs je joyau de foi que représente ce lieu. Le soir nous avons pu nous offrir notre veillée de prière traditionnelle avec confessions pour ceux qui le souhaitaient.

Dimanche, messe solennelle entre nous dans la chapelle des sœurs après avoir de nouveau écouté notre frère Baptiste. Nous avons achevé par du concret en allant sur les lieux où le père Palau y Quer a vécu et fondé sa congrégation, c’est-à-dire à Livron, un petit village à côté de Caylus qui se trouve à une cinquantaine de kilomètres au nord de Montauban.

 


Archives :




Retour à l'accueil