blason du Carmel2 Croix de Toulouse



Archives :

Venant de tout horizon de France, de Poitiers à Figeac jusqu’à Auch, nous arrivons au Carmel de Bagnères de Bigorre, où la Montagne et Sainte Elisabeth de la Trinité nous attendent ! Sitôt le groupe complet, les complies nous introduisent dans l’esprit du week end ! Ainsi le cœur en prière, nous nous couchons pour profiter du repos de la nuit ! Demain la journée sera bien remplie ! En effet après un bon petit déjeuner les laudes et la sainte Messe ouvrent notre journée.

La neige nous attend, les 42 pèlerins que nous sommes ont les pieds qui démangent. Le parking résonne déjà de danses et de chants : Merci les sœurs Lacaze !!! Quand les pique-niques, raquettes et ski sont chargés, quand les consignes et itinéraires sont donnés, quand tout le monde a repéré sa voiture, nous pouvons enfin décoller !! Les raquetteurs iront se dégourdir les jambes avec frère Baptiste du côté de Payolles.

Tandis que les skieurs vont tester les pistes de la Mongie avec le père Luc-Marie! La neige est bonne, le brouillard solide, mais ça n’entame pas la bonne humeur, la montagne est à nous ! Une petite pause à midi tous ensemble, histoire de se restaurer et c’est reparti ! Ouf, des gens biens ont pensé à la cervoise et au bon vin ! Merci à Cécile qui a composé nos petits goûters et tous les menus du week end. La journée n’est pas finie, nous profitons encore de bonnes descentes.

Coté raquetteur la journée a été non moins riche, ponctuée par des descentes épiques en luge, des démonstrations de triple salto dans la neige, mais également des temps de prière ou de silence. Une autre manière de profiter de la montagne ! Mais Martin a été clair, 17h00 tout le monde en voiture pour retourner au camp de base !

Le temps de prendre une douche, papiers crayon et hop, 1er topo du week end. La vie de sainte Elisabeth de la trinité commence à se dérouler sous nos oreilles par les soins de frère Luc-Marie. On la voit presque parmi nous en train de croquer, elle aussi, la vie à pleine dents. L’oraison suit naturellement l’enseignement.

Festin du soir avec un crumble de ratatouille, n’en déplaise à Arthur ! Le fumet du gâteau au chocolat se répand mais non, c’est pour Dimanche ! Nous terminons notre journée par un temps d’adoration et les complies. Tandis que certains vont dormir, la soirée peut se prolonger pour d’autres avec jeux et pisse mémés !!

Grasse Matinée pour le dimanche : réveil à 7h45, laudes, petit déjeuner et topo ! Elisabeth nous fait découvrir sa vocation de carmélite. Puis nous nous joignons à la messe dominicale de Bagnères animée par un groupe de jeunes, petites graines de saints … ! L’équipe cuisine s’attelle en suivant : 30min chrono pour préparer un déjeuner pour 42 ! Défi réussi et c’est même bon !! En plus il y a le gâteau au chocolat de la veille. L’ambiance est toujours aussi chaleureuse, on applaudit à volo, on tape sur les tables pour remercier les sœurs qui nous ont accueillies et nous apportent des chocolats pour le café (nos ventres bien garnis sont au bord de l’explosion !) Heureusement la suite du programme nous rattrape, vaisselle et dernier topo !

Elisabeth nous entraine dans son sillage, consumée par l’amour de son époux : « Il me semble qu’au ciel ma mission sera d’attirer les âmes à Dieu en les aidant à sortir d’elle-même ». Nous sommes pour elle un beau chantier. Hélas toutes les bonnes choses ont une fin, il faut commencer à plier bagages, à ranger nos chambres du week end ! Sitôt dits, nous nous activons ! On est presque au départ mais il manque un petit je ne sais quoi, le grain de folie pour pimenter cette fin de pèlerinage : Nathanaël part en danse dans les rues de Bagnères suivant frère Baptiste au Saxo ! La prière de clôture vient bénir ce bon et doux week end spi, le chapelet s’égrainera dans les voitures. Ah ! Que de joies Elisabeth va distiller dans nos âmes ! Merci à elle, aux sœurs carmélites et aux frères carmes qui ont permis ce week end ainsi qu’à Alexis et Martin qui ont tout organisé !


Archives :




Retour à l'accueil